large.jpg

PARIS 13

AUSTERLITZ
Austerlitz

REQUALIFICATION DES ABORDS DE LA GARE D'AUSTERLITZ

Révéler l'existant

Quartier de la Salpêtrière, Paris 13

Lutie Allet et Aude Catté

En collaboration avec A. Trivaleu, M-A. Millet, S. Benbahtane, Z. Moussaoui, S. Amozan, Y. Courteille, M. Baudel

Sous la direction de Carmé Pinos

Workshop européen

Austerlitz
Austerlitz
Austerlitz
Austerlitz

Austerlitz au départ

Dans le cadre d’un workshop européen encadré par Carmé Pinos, la gare d’Austerlitz est repensée, afin de lui redonner son rôle de porte d’entrée de la ZAC Paris Rive-Gauche. Il s’agit d’élaborer une réflexion architecturale et urbaine à l’échelle de la métropole parisienne, sur un point stratégique en mutation.

Devant le constat d’une gare encombrée, fragmentée et peu fonctionnelle, nous proposons de libérer l’espace et les vues afin de faciliter la lecture des différentes strates de services (RER, train, métro, billetterie, commerces…). A l’intérieur, les commerces sont repositionnés de manière à induire des axes de déplacements directs. Leur hauteur est limitée, afin de dégager des vues sur la charpente métallique. Le sol est évidé par endroit, pour visualiser les quais souterrains du RER. Le métro aérien est décloisonné et intégré dans l’espace de la halle. L’accès extérieur est retravaillé pour supprimer le parvis actuel, encaissé et coupé de son environnement proche par un mur de marches. Il est transformé en une grande pente douce, qui s’étire jusqu’aux quais, afin de dialoguer avec la Seine. La façade arrière de la gare redevient visible, grâce au tracé d’une nouvelle avenue longeant l’hôpital, centrée sur l’accès arrière d’Austerlitz. Afin de marquer l’alignement de la nouvelle voie, un immeuble mixte permet de remplacer les locaux SNCF démolis. Ce dernier est posé sur un parc paysagé, dont l’agencement et le mobilier suggèrent un élan vers la Seine.