Filmin'in the Wind - Le Havre.jpg
LE HAVRE
Le Havre

ÉCOLE DE CINÉMA

Révéler l'existant

Quartier Danton, Le Havre (76)

Projet de fin d'études
Lutie Allet et Aude Catté

Sous la direction de Brigit de Kosmi et de Pascal Terracol

Prix Taylor d'Architecture 2018

Le Havre
Le Havre
Le Havre
Le Havre
Le Havre
Le Havre
Le Havre
Le Havre
Le Havre
Le Havre
Le Havre
Le Havre
Le Havre

Filmin'in the wind

Le Havre est une ville aux multiples facettes, bien loin de l’image froide et démesurée qu’elle véhicule. L’école de
cinéma à la verticale permet symboliquement la reconnexion nécessaire du quartier Danton avec son environnement urbain : elle dialogue avec des repères représentant les différentes ambiances de la ville : la forêt de Montgeon et les jardins suspendus pour la nature sauvage, le phare de la Hève pour
l’aspect balnéaire, les cheminées de la centrale thermique pour l’industrie, l’église Saint-Joseph et l’hôtel de ville pour le centre-ville reconstruit. 

Le vent, élément caractéristique havrais, a également été utilisé comme élément de projet, permettant de relier la tour à son contexte. Tout d’abord, il a été donné à voir à travers une installation en façade permettant de refléter les ondes du vent et les projetant tel un écran de cinéma. Ensuite, il a été exploité par l’installation de deux éoliennes de type Qr5 au cœur des derniers niveaux de la tour afin de produire de l’énergie en tirant parti de l’effet Venturi. Enfin, il a été expérimenté physiquement par l’aménagement de nombreuses terrasses dont les diverses orientations permettent l’appréhension physique de la rose des vents.

La circulation verticale est conçue comme une mise en scène de la ville : c'est le gaffer d’après le nom du ruban adhésif utilisé au cinéma. Elle propose un enchaînement de séquences cadrant et révélant les multiples visages du Havre ; chacun pouvant être le décor d’un film.